levieuxfossile

levieuxfossile

Un sourire pour une bonne année...

 

Pour 2010, le vieux fossile vous adresse un sourire. C’est important, un sourire. Pas un sourire contraint, encore moins un sourire contrit, surtout pas un sourire de façade. Non, un vrai, un chaleureux sourire.

Oh, je sais ! On peut sourire d’un sourire et même en rire. Par méchanceté. Par convoitise. Par impuissance. Certains sourient du bout des lèvres, d’autres sourient tristement. Quelques uns ont le sourire forcé. Ce ne sont que grimaces. Le sourire du vieux fossile, celui qu’il vous adresse, est franc et généreux. Même si l’on a rarement vu un vieil ours mal léché sourire. Les singes, dit-on, ont le sourire facile. C’est pour cela que les miens sont comptés. Histoire de ne pas confondre.

Si le rire est l’été, le sourire s’apparente au printemps. Car il est fragile, prometteur, tendre et fait naître d’autres sourires. Une éclosion sans fin.

Alors, c’est dit, je vous offre ce sourire. Clic-clac, photo.

Qu’il vous accompagne durant quatre saisons.

 



03/01/2010
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres