levieuxfossile

levieuxfossile

Intolérance

Voici plusieurs mois, je m’étais ému du sort des bahaïs emprisonnés en Iran sous prétexte d’accusations mensongères.  Cet avis de tempête, repris par le journal Le Monde avait soulevé un élan d’indignation et j’avais reçu énormément de messages en provenance de nombreux pays. Ces Bahaïs dont nous étions sans nouvelle, ont été jugés ainsi qu’en témoigne ce communiqué envoyé par un ami :

Sept responsables de la petite communauté religieuse iranienne bahaïe, accusés notamment d'hérésie et d'espionnage au profit d'Israël, ont été condamnés à Téhéran à 20 ans de prison, a-t-on appris lundi auprès de la communauté bahaïe de France.
   Les sept accusés, cinq hommes et deux femmes, ont été arrêtés courant
2008. Leur procès s'était achevé le 14 juin, sans verdict prononcé.
   "Les autorités ont fait part dimanche de la condamnation à 20 ans de
prison de l'ensemble des accusés à leurs avocats, par oral", a déclaré à
l'AFP Sophie Ménard, responsable de la communication de la communauté bahaïe de France.
   "Les avocats ont entamé des démarches pour faire appel, ce qui devrait
aussi permettre de disposer d'un compte-rendu écrit du jugement. Nous
n'avons aucune information sur les termes de la condamnation à l'heure
actuelle", a-t-elle précisé.
   Les Etats-Unis et l'Union européenne ont fait part à plusieurs reprises
de leur préoccupation au sujet des bahaïs, victimes de persécution en Iran,
où ils n'ont notamment pas accès aux études supérieures et à la fonction
publique.
   La communauté bahaïe compte, selon ses responsables, plus de 7 millions
de fidèles à travers le monde, dont quelque 300.000 en Iran, où cette
religion est apparue au XIXe siècle.
   Les bahaïs suivent les enseignements de Bahaullah, né en Iran en 1817,
qu'ils considèrent comme un prophète. Les bahaïs ont été régulièrement
persécutés, notamment par la République islamique iranienne qui considère
cette communauté comme un foyer d'hérétiques et d'opposants, ainsi que des "espions" d'Israël car leur siège mondial est à Haïfa.
   "Mais pour les musulmans, il ne peut y avoir de nouveau prophète ni de
messager divin après Mahomet (mort au VIIe siècle). Ils considèrent donc
Bahaullah comme un imposteur et ses fidèles comme des hérétiques, alors que la foi bahaïe n'a rien à voir avec l'islam et constitue une religion
indépendante", a expliqué à l'AFP Foad Sabéran, membre de la communauté bahaïe en France.
   "Et si le siège de la communauté est à Haïfa, c'est parce que c'est là
qu'a fini par s'installer en 1868 Bahaullah, après avoir été exilé à Bagdad
puis à Constantinople, bien avant la création de l'Etat d'Israël", a-t-il
ajouté.

 

Je lisais ces deux derniers jours le livre écrit par John Kiser à propos des

Moines de Tibhirine dont le film tiré de cette tragédie, Des hommes et des Dieux, grand prix du festival de Cannes, fait actuellement un tabac. Je ne peux que constater un parallèle, la religion prise en otage à des fins politiques outrancières qui sont l’essence même du despotisme,  du terrorisme et de l’intolérance. Si les moines de Tibhirine avaient tissé des liens étroits avec les paysans algériens et l’Islam, les Bahaïs sont également des gens pacifiques et tolérants. Deux communautés attachantes contre lesquelles s’acharnent des tyrans. C’est évidemment logique de s’attaquer à ceux qui ont rejeté toute violence.

On serait tenté de céder à la lassitude tant les plus féroces dévorent les plus faibles. Logique. Implacable.

Et pourtant ces hommes et ces femmes ont pour eux, ont en eux, une force bien plus grande que supposée. Une force extraordinaire, supérieure aux armes et aux atrocités. Ils portent en eux et partagent l’amour.

Rendez vous compte ! L’amour…

Aussi je renouvelle mon soutient à tous les Bahaïs. Les hommes de Paix, d’où qu’ils viennent ont leur tribune ici.



17/09/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres