levieuxfossile

levieuxfossile

Eric Holder

Chacun d'entre nous a certainement, sur les rayonnages de sa bibliothèque, des petites merveilles qui constituent un jardin secret. Ce jardin est semé d'auteurs qui marquent plus que d'autres notre sensibilité. Ce sont des petites touches de bonheurs, d'émotions, des vulnérabilités, des partages, des faiblesses, des complicités.

Chez moi, cette intelligence tient une toute petite place sur un rayonnage, face à ma table de travail. Ce sont souvent des auteurs confidentiels, peu connus, et parfois même je ne retiens en cet endroit privilégié qu'un seul ouvrage par auteur, mais ce roman est, parmi l'œuvre, l'élu.

Ainsi je peux citer, en vrac, Jocelyne François Les Bonheurs, Jérôme Garcin  La chute de cheval, Philippe Delerm Quelque chose en lui de Barthleby, Maurice Genevoix Raboliot, Jean Giono Que ma joie demeure, Eric Holder La belle jardinière, Christian Bobin La vie passante, Robert Mallet Ellyn, Pierre Sansot Du bon usage de la lenteur, Georges Haldas Pollen du temps ou bien encore Hermann Hesse Siddhartha, Félix Timmermans La harpe de Saint François, Jostein Gaarder Le monde de Sophie et même, plus surprenant, d'Hélène Grimaud Variations sauvages.

Prenons, au hasard, Eric Holder. Qui le connaît suffisamment pour étoffer le dialogue ?

A quinze ans il fuguait, Les fleurs du mal dans sa poche. C'est un doux, Eric Holder, même si son écriture, au fil de son chemin de pierres, lutte contre l'alcoolisme, a rendu son écriture plus âpre au fil du temps.

Il y a du Giono dans sa façon d'observer chaque être avec acuité, de décrire minutieusement leurs relations ; dans sa façon, au fil des livres, d'épurer ses textes, de les rendre «plus tendus».

Je l'ai découvert en lisant La belle jardinière. Une écriture sensible qui semble ne tenir qu'à un fil, une belle histoire qui sommeille au fin fond de la France profonde, un auteur qui persiste à tisser la grande aventure des sentiments. Les personnages d'Eric Holder sont des familiers auxquels il prête tempêtes et douceurs. On sent ses personnages venir sonner à la porte de notre jardin, ce sont eux que vous croisez dans votre hameau, dans votre village. Après avoir prêté vie à la belle jardinière, poursuivez avec Bienvenue parmi nous puis La correspondante. Son dernier roman, Bella Ciao,  est une renaissance. Ode au pays de Médoc, hymne à la rédemption. Ce roman, actuellement sur les gondoles des librairies est à lire dans l'urgence.

Holder est le compagnon minutieux des veillées au coin du feu, quand souffle l'hiver, mais aussi l'intrigant intense des soirs d'été, quand stridulent les grillons.

 



27/11/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres